Tour des rochers de Bellefont et de la dent de Crolles

Le beau temps reste et la neige part (enfin presque), du coup on peut encore faire des trucs sympas à pied. Hier je suis donc parti sur les traces de Sombardier avec deux amis autour de la dent de Crolles.

La montée se fait au petit jour par le pas de l’Œil. Alors qu’on entend des gloussements, je leur indique que c’est un tétras, oiseau assez difficile à voir. Dix mètres plus loin, voilà une femelle qui se balade sur le sentier. Ça c’est cool. 🙂 Un peu plus haut se trouve une dizaine de chamois, mais ça c’est déjà plus classique.

Nous nous arrêtons sur la vire de la face est pour le lever de soleil. Il est difficile de trouver un endroit aussi impressionnant mais facile d’accès aussi proche de Grenoble pour cette période de la journée. Si l’entrée de la vire est rendue (très) exposée par un effondrement, le reste se fait tranquillement.

On continue sur la crête en passant par la fameuse cheminée du Paradis (toujours mieux en montée) jusqu’à la vire des Arches, un peu après le pas de Rocheplane. Le topo de Sombardier indique un passage délicat nécessitant un assurage, mais heureusement ça passe facilement sans (on n’est même pas sûr d’être passé au même endroit). On continue sur le sangle (en passant à l’étage supérieur au niveau du pas de Montbrun) jusqu’à l’arche aux deux aiguilles, d’où on emprunte le passage Galy pour rejoindre les raides pentes d’herbes permettant d’accéder au sangles de Bellefont.

La suite est évidente vers le sud. Plutôt que de suivre le sangle jusqu’au bout, on coupe par une faiblesse dans les falaises pour rejoindre la crêtes entre le piton et le dôme de Bellefont.

Après manger, on hésite puis on décide de passer par la lance sud de Malissard. Le sangle ouest de la dent de Crolles et son arche seront pour une prochaine fois. On enchaine donc avec le GR9 jusqu’au sangle de la Barrère, où on admire le coucher de soleil (il parait que j’ai un fétichisme sur les levers/couchers de soleil).

La descente par le pas de l’Œil permet de boucler la boucle (sans être passé par le sommet de la dent). Mais plutôt qu’une descente tranquille à la voiture, on se retrouve bloqué par un hélicoptère venu évacuer un blessé puis une secouriste restée sur place. Impressionnant, surtout avec le vent et la proximité de la falaise. Comme l’un de nous le dit, « on vaut que dalle face à la montagne ». En effet.

Montée à l’aube


L’efondrement du début de la vire


La suite de la vire


Maintenant on attend le soleil


Arrivée sur la vire



Il arrive !






La vire aux premiers rayons






Sortie de la vire


Dans la cheminée du paradis


Promontoire sur le Grésivaudan et les rochers du midi




Disgression sur un caillou




Le début du sangle des arches


Le passage délicat (?) au début du sangle des arches



À travers la première arche












Les deux aiguilles


Le passage Galy


Sur le sangle de Bellefont


Sangle et Mont-Blanc



Faiblesse dans la falaise



Sortie sur la crête


Ombre et soleil





Sur le GR



Le sangle de la Barrère











 

Une réflexion au sujet de « Tour des rochers de Bellefont et de la dent de Crolles »

  1. Bonsoir Shanx,
    Mes préférées 4846 avec son ton glacial et 4893 un poil angoissante, désolé pour les autres trop de répétition (pour moi) et un général manque de piqué -dû au post traitement ?-
    A bientôt après être retourné sur ta version de la Corse.
    jeange

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *